dsc_3884-600

GESTES JAPONAIS + SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS

Plier, replier, superposer, nouer sont des gestes souvent utilisés dans la vie quotidienne au Japon. Ces gestes simples sont utilisés depuis le 14ème siècle pour créer des emballages de cadeaux et des enveloppes de cérémonie. Ils sont devenus aujourd’hui les techniques de l’Origata et du Mizuhiki.

Il s’agit de découvrir l’esthétique dans la sophistication de la forme simple née par les gestes simples. En prenant tout le temps de réflexion nécessaire, ces gestes transforment l’existant, la matière, en procédant par essais et erreurs, pour réaliser un objet épuré, naturel pour l’oeil et esthétique.

Pourquoi ne pas exploiter, dans le design de maroquinerie, cette série de procédés issue de la manière de penser et de vivre des japonais ? Et chercher l’esthétique, à peine sensible liée à la forme et à une construction bien réfléchie ?

Le savoir-faire de maroquinerie en France est transmis de l’artisan à l’artisan dans sa longue histoire. Il est d’abord déployé par un travail détaillé y compris dans les endroits cachés, par un mouvement minutieux des mains et la finesse de sensation qui le rendent possible. En suite tous ces procédés sont transmis par la prochaine génération.

C’est ce mouvement des mains de deux pays qui véhicule les pensées des gens à travers le temps et qui reflète encore celles d’aujourd’hui.
IKUKO TAKEDA PARIS a envie de créer les maroquineries par la simplification la plus poussée sur la base d’une esthétique et de la pensée japonaises, grâce à la haute qualité de savoir-faire français qui rend possible cette expression.

 

origata-enveloppe1